Le carreau de ciment est un matériau calcaire constitué principalement de ciment comme son nom l’indique, mais aussi de sable et de poudre de marbre. Ce dernier se trouve uniquement dans la couche colorée supérieure. Cette coloration est obtenue en mélangeant cette poudre de marbre à des pigments de couleur. Le carreau de ciment a donc deux défauts : être calcaire et poreux. Il craint donc les acides qui le brulent, et le gras qu’il absorbe. C’est pour cela qu’on le protège avec un bouche-pore. Nous en avons plusieurs gammes, plus ou moins épaisses, plus ou moins protectrice, plus ou moins colorée, antiUV ou pas. Il faut donc choisir le bon produit de traitement à passer une seule fois lors de la pose et c’est ensuite parti pour toute une vie. N’hésitez pas à nous appeler pour avoir les conseils nécessaires. Respecter bien les conseils de mise en œuvre.

Une fois le traitement fait, le carreau-ciment n’a que des qualités : décoratif, résistant, hydrophobe, naturel.... L’entretien des carreaux se fait ensuite par un lavage à l’eau additionnée d’un détergeant ou d’une lessive neutre » (type Mr Propre, lessive St Marc, etc.) et un bon rinçage qui produiront naturellement la véritable patine que le temps lui confèrera. Le lavage fait disparaitre au fur et à mesure le traitement appliqué au profit de la patine naturelle. La couche supérieure colorée à l’avantage d’être épaisse sur environ 5 mm.

Pour toute apparition de trace en surface, vous pouvez donc poncer avec un papier de verre très fin et avec délicatesse cette couche jusqu’à faire disparaitre le défaut. Rappel : Ne jamais utiliser de produit acide, même dilué du type : vinaigre, anticalcaire… ou de javel pure sur les carreaux de ciment qui resteraient marqués (le calcaire étant détruit par l’acide).

Comme tout autre revêtement, prévoir sur les paillasses de cuisine une planche ou une pierre à découper. Le traitement n’a pas besoin d’être renouvelé, sauf dans le cas où un nettoyage très abrasif a été réalisé et que l’imperméabilité des carreaux a été altérée.